Atelier Web Social

@EGC 2010

Appel à communication

Avec l’avènement du Web 2.0, l’utilisateur est au centre des préoccupations des différentes technologies composant ce nouveau modèle comme les mashups, les environnements collaboratifs, les réseaux sociaux, etc. Le principal ingrédient rajouté est le social qui consiste à mettre en relation les utilisateurs, à leur faciliter l’interaction et à la rendre plus riche et plus productive. Le Web social devient ainsi de plus en plus la partie la plus intéressante de tout le Web, au point de défier de grands acteurs bien établis sur le Web traditionnel comme le moteur de recherche Google. Ceci constitue une énorme avancée d’un point de vue utilisateur et ouvre aussi de grandes perspectives de recherche dans un environnement qui devient de plus en plus complexe, moins structuré et plus hostile compte tenu de la grande masse d’information généralement cachée à l’utilisateur.

Les réseaux sociaux concentrent certainement la majeure partie des travaux qui sont faits autour du Web social. Les travaux dans ce domaine se focalisent principalement sur les propriétés structurelles, e.g. la force des liens sociaux, le key player, etc. Au-delà des réseaux sociaux, le social se manifeste sous d’autres formes et dans d’autres endroits sur le Web : les médias sociaux tels que Youtube ou Flickr, les news sociales telles que Twitter ou Digg, le bookmarking social comme Delicious (del.icio.us). Toutes ces parties constituent un énorme réservoir d’informations sociales qui renferme des connaissances pouvant être utiles à l’utilisateur. Ceci peut se manifester éventuellement par la mise en place de nouveaux services à valeur ajoutée exploitant cette connaissance qui est très faiblement exploitée par les utilisateurs et les fournisseurs de services actuellement.

Cet atelier vise à réunir des chercheurs et des jeunes chercheurs, à la fois du monde académique et industriel, autour des problématiques liées au Web social en général et à l’extraction de connaissances à partir du Web social en particulier. Il s’agit entre autres de confronter les idées afin d’avoir une vision plus claire des éléments qui entourent ce nouveau phénomène, faire un état des lieux des avancements dans les différentes pistes composant ce nouveau Web et enfin tenter de ressortir les verrous scientifiques et industriels à court, moyen et long termes, à lever autour du Web social.

Les thématiques incluent (mais ne se limitent pas à) :

  • Réseaux sociaux;
  • Phénomènes sociologiques du Web social;
  • Fournisseurs de services et Web social;
  • Les réseaux sociaux en entreprise;
  • Web sémantique et Web social;
  • Analyse de données sociales et extraction de connaissances;
  • Exploitation de l’analyse sociale;
  • Personnalisation de contenu et de services;
  • Modèles de monétisation du Web social;
  • Recherche « sociale » d’information;
  • Extraction et structuration de données à partir de plateformes sociales;
  • Modélisation des données sociales;
  • Interrogation de données sociales;
  • Web social et mobilité;
  • Extraction et analyse de communautés;
  • Vie privée dans le Web social;
  • Qualité de l’information dans le Web social;
  • Méthodes de filtrage de l’information sociale;
  • Portabilité de l’information dans le Web social;
  • Techniques de veille numérique;
  • etc.

Instructions aux auteurs


Les soumissions peuvent être rédigées en français ou en anglais suivant le style RNTI sans excéder 12 pages.

Les soumissions seront évaluées par au moins trois relecteurs. Toute soumission dépassant la longueur indiquée ou ne respectant pas le format de l'atelier sera rejetée sans évaluation.

Dates importantes



Soumission des résumés 30 Novembre 2009 (Passed )
 [Etendue]
Soumission des articles 30 Novembre 2009 ( Passed )
 [Etendue]
Notification aux auteurs 23 Décembre 2009 ( Passed )
Versions finales 1 Janvier 2010 ( Passed )
Atelier 26 Janvier 2010 ( Passed )